7 février 2023

Chauffage : les solutions les plus économiques

Comment faire des économies de chauffage
Comment faire des économies de chauffage

Comment choisir une solution de chauffage pour faire des économies ? Il faut généralement choisir entre faire des économies à court terme ou à long terme. Veut-on économiser sur le montant des travaux, ou rentabiliser une installation en réalisant des économies de chauffage chaque année ? Tour d’horizon des solutions les plus avantageuses du moment.

Chauffage électrique : une installation à petit prix

Le chauffage électrique demeure la solution la plus économique à mettre en place dans une pièce ou dans un logement. Il suffit de percer quelques trous, de tirer un câble d’alimentation, et d’installer un convecteur ! Pas de chaudière coûteuse à l’achat, pas d’entretien annuel à réaliser : les radiateurs électriques ont le mérite de la simplicité. Ils conviennent parfaitement au chauffage d’un petit logement.

Enfin, il est facile de programmer les radiateurs ou même de les piloter à distance !

Principal inconvénient du chauffage électrique : une énergie relativement chère, et dont le prix augmente régulièrement.

A l’achat, les convecteurs électriques sont très abordables avec une fourchette de prix allant de 20 à 200 euros.

Les panneaux rayonnants réchauffent la pièce avec une chaleur mieux répartie, tout en générant moins de poussière que les convecteurs classiques. Le prix moyen d’un panneau rayonnant est de 200 euros, mais les prix peuvent grimper jusqu’à 1000 euros.

A l’utilisation, le kWh d’électricité revient à 19 centimes d’euros.

Selon l’ADEME, le chauffage électrique équipe en France près d’un logement sur trois !

La programmation de chaudière permet de réduire la consommation de gaz
La programmation de chaudière permet de réduire la consommation de gaz

Se chauffer au gaz : une solution raisonnable

Le gaz de ville demeure une valeur sûre, notamment grâce à un coût du khW inférieur à l’électricité avec seulement 12,7 centimes d’euros, bien moins que pour l’électricité.

Même dans un petit logement, une installation de chauffage au gaz se justifie de par les économies de chauffage possibles. L’installation d’une chaudière au gaz est peu coûteuse pour une petite chaudière, dont le prix peut avoisiner les 600 euros. Une chaudière gaz à condensation plus conséquente revient en moyenne à 3000 euros. Pour une installation complète de chauffage central au gaz avec main d’oeuvre, chaudière et 7 radiateurs, il faut prévoir entre 8000 et 10000 € HT.

Poêle à bois : écologique et économique !

Les adeptes d’énergies renouvelables privilégieront le bois. Ecologie rime aussi avec économies ! Les nouvelles chaudières à condensation bénéficient d’un excellent rendement, ce qui améliore encore les économies possibles.

L’achat d’un poêle à bûches est une opération financière attractive, avec des prix qui démarrent à 400 euros.

Les poêles à pellets s’en démarquent par leur aspect pratique, avec la possibilité d’être alimentés en continu par un silo de stockage. Le prix d’un kWh de granulés de bois dépasse à peine les 7 centimes d’euros : un tarif imbattable, bien mieux que le gaz. Les bûches de bois sont encore plus abordables, avec un prix au kWh de 4,1 centimes.

Pompe à chaleur : un rendement canon

Si l’installation d’une pompe à chaleur réclame un vrai effort financier, elle est capable de vous faire réaliser de très importantes économies. Une installation géothermique puise les calories dans le sol pour les restituer à l’intérieur de l’habitation. Le rapport entre la consommation d’électricité pour faire fonctionner la pompe à chaleur et l’énergie restituée est en général de 3 à 4 : le rendement est exceptionnel !

Très économique à l’utilisation, la pompe à chaleur est assez chère à l’installation, surtout pour la géothermie. Les pompes à chaleur air/air sont nettement plus abordables mais moins efficaces, et ne sont pas éligibles au crédit d’impôt CITE.

Le coût moyen de l’installation d’une pompe à chaleur est de 8000 € pour une pompe à chaleur air-eau, et de 18000 euros pour une pompe à chaleur géothermique.

Les aides financières pour s’équiper d’un nouveau système de chauffage en 2022

En France, de nombreuses aides financières permettent d’encourager l’installation d’équipements de chauffage peu polluants et écologiques. Le chauffage électrique n’en fait pas partie : les pics de consommation électrique enregistrés en fin de journée en hiver posent de sérieux problèmes, avec des coupures d’électricité dans certains secteurs.