7 février 2023

Rénovation électrique totale ou partielle ?

Rénovation électrique
Rénovation électrique

Faut-il rénover entièrement son installation électrique ou partiellement ? Les normes électriques sont complexes, et il n’est pas facile de s’y retrouver. Vétusté ne rime pas forcément avec dangerosité : il est parfois possible de moderniser son installation électrique afin de la sécuriser. Mais dans certains cas, une rénovation complète est nécessaire.

L’installation électrique est-elle vétuste ?

Dans un logement ancien, l’installation électrique a de fortes chances de ne plus être aux normes si des travaux de rénovation électrique n’ont pas été effectués dans les dix dernières années.

Dans le cas d’une installation qui date des années 1950 ou moins, tout est à refaire sans se poser de questions.

C’est en effet en 1969 que la norme NF C15-100 et la prise de terre sont rendues obligatoires dans les habitations neuves en France. Elle a évolué fortement depuis les permis de construire déposés à partir de juin 2003. Des amendements ont ensuite fait évoluer cette norme jusqu’aux dernières modifications de juin 2015.

Si la norme évolue, cela correspond à une prise en compte des nouveaux besoins des logements. Aujourd’hui les équipements informatiques sont présents dans tous les foyers, internet est quasiment généralisé. La norme impose un point lumineux commandé par pièce, des prises de courants, et un réseau basse tension avec des prises de communication.

La vétusté est donc sans arrêt réévaluée en fonction des évolutions techniques.

L’installation électriques est-elle dangereuse ?

Un professionnel pourra réaliser un diagnostic électrique qui dressera un panorama complet de l’état de l’installation électrique. Les travaux à réaliser prioritairement seront indiqués : ce sera un point de départ idéal pour la rénovation partielle d’une installation électrique. Câbles électriques dénudés, prises électriques sans prise de terre ou tableau électrique incomplet seront signalés. Aucun élément électrique ne doit être placé à proximité des douches et baignoires, un disjoncteur général doit être accessible facilement à proximité du tableau électrique, qui comportera des fusibles et des dispositifs différentiels.

Dans une salle de bains, une liaison équipotentielle locale doit relier entre eux les éléments métalliques et le fil de terre. Cela va équilibrer la tension pour éviter les risques de chocs électriques. Si vous avez déjà ressenti un choc électrique en touchant le lave-linge dans votre salle de bains, cela veut dire que l’installation n’est pas sécurisée.

Modernisation de l’installation électrique : une rénovation partielle

La rénovation électrique d’une maison ou d’un appartement est indispensable, pour des raisons de sécurité évidentes. En France plusieurs millions de logements sont en insécurité électrique : cela représente des risques d’électrocution pour les habitants, mais aussi d’incendie. Un tiers des incendies sont d’origine électriques !

Dans quel cas pourra-t-on se contenter d’une rénovation électrique partielle ?

Il s’agira le plus souvent de modifications nécessaires au niveau du tableau électrique, avec l’ajout de dispositifs différentiels.

La modification de l’installation électrique pourra également être effectuée par un électricien à l’occasion de l’installation d’une nouvelle cuisine équipée. Les appareils gourmands en énergie nécessitent des circuits spécifiques, avec des disjoncteurs adaptés. Cette rénovation partielle permettra d’obtenir l’avis de professionnels sur la sécurité et la fiabilité de votre installation.

Sans diagnostic électrique, des professionnels pourront vous proposer des devis afin d’intervenir sur votre installation.

Rénovation électrique totale : une vaste opération

La rénovation électrique complète d’un logement est une opération d’envergure, qui va nécessite de la main d’oeuvre, des composants de qualité : un budget de plusieurs milliers d’euros sera nécessaire. En général il faut compter sur une moyenne de 80 à 100 euros par mètre carré.

Pour rénover entièrement un réseau électrique domestique, un électricien professionnel va élaborer des plans du nouveau réseau en ajoutant des prises certainement manquantes. Les anciens logements sont souvent sous-dimensionnées électriquement, et l’accumulation de prises multiples n’est pas une solution !

L’ancien réseau électrique sera entièrement démonté, avant d’être remplacé par le nouveau réseau. Nouvelles boîtes d’encastrement, construction de saignées, insertions de gaines électriques : ces opérations nécessiteront ensuite de reboucher murs ou plafonds avec du plâtre. Les câbles électriques seront passés dans les gaines, et un nouveau tableau électrique sera mis en place. De tels travaux seront en général effectués lors de la rénovation d’un logement, du fait des finitions à refaire.

Les travaux réalisés par un électricien professionnel permettront d’obtenir une attestation de conformité, suite à la création de la nouvelle installation électrique respectant la norme NF C 15-100.