7 février 2023

Remplacement de chaudière : comment ne pas se ruiner

Remplacement de chaudière : comment ne pas se ruiner
Remplacement de chaudière : comment ne pas se ruiner

La panne de chaudière intervient toujours au mauvais moment, et cause bien des désagréments et des soucis. Faut-il anticiper le remplacement ? Comment remplacer sa chaudière sans se ruiner en effectuant un investissement qui sera rentable ?

Voici nos conseils pour renouveler sa chaudière dans les meilleures conditions.

Pourquoi remplacer sa chaudière

Il ne faut pas toujours attendre qu’une chaudière présente une panne grave avant d’envisager son remplacement. Une chaudière âgée d’une vingtaine d’années a beau encore fonctionner, elle pourra délivrer des performances nettement inférieures à celles possibles quand elle était neuve. Lors de l’entretien annuel, un technicien qualifié va pouvoir mesurer le rendement de la chaudière. Les cas critiques vous seront signalés.

Mais le plus souvent, une chaudière en fin de vie va accumuler les pannes. Chaque panne s’accompagne d’une coupure de chauffage particulièrement problématique en saison froide, surtout en présence d’enfants à la maison. Financièrement, les réparations ne permettront jamais de retrouver une chaudière en état neuf. La chaudière devient un gouffre avec beaucoup d’interventions et des factures qui finissent par représenter une belle somme.

Remplacement de chaudière à petit prix

Pour réduire le coût des travaux pour un renouvellement de chaudière, le plus simple est de conserver la même énergie. Cette solution évite de toucher à l’intégralité du système de chauffage : on ne remplace que la chaudière.

Dans le cas du remplacement d’une chaudière fonctionnant au fuel, l’adoption d’une chaudière fuel à condensation va permettre de réduire son budget chauffage d’un bon tiers. L’économie peut dépasser les 1200 euros par an, tout en restant sur le fuel.

Pour optimiser la consommation, il est conseillé de purger les radiateurs tous les six mois pour chasser l’air qui réduit leur efficacité.

Une chaudière nécessite un entretien annuel
Une chaudière nécessite un entretien annuel

Chaudière basse température : pas pour toutes les maisons !

Une chaudière basse température peut séduire par ses promesses d’une consommation d’énergie inférieure. Mais attention : cette technologie n’est pas adaptée à toutes les maisons. Chauffer ses convecteurs à basse température ne conviendra pas dans une maison mal isolée. Une maison ancienne non rénovée au niveau de l’isolation thermique réclame des températures élevées pour les radiateurs : ce sera la seule solution pour réchauffer l’habitation. Une chaudière basse température réchauffe le fluide du circuit de chauffage à moins de 60 degrés.

Les aides financières pour remplacer sa chaudière

Certaines chaudières sont éligibles au CITE, le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Il s’agit des chaudières avec un rendement supérieur à 70 %, comme les chaudières à condensation. Pas question d’installer la chaudière soi-même : il faudra faire appel à des professionnels labellisés RGE, reconnus garants de l’environnement. La seconde aide au financement est l’éco-prêt à taux zéro, qui permettra d’éviter de payer des intérêts sur un crédit pour réaliser ces travaux.

La rentabilité d’un remplacement de chaudière

Remplacer une chaudière est un investissement non négligeable. Mais les économies réalisées grâce à la baisse de consommation permettent d’envisager une certaine rentabilité !

Prenons l’exemple d’une vieille chaudière gaz dans une maison, pour une consommation annuelle de gaz de 2000 euros. Le remplacement par une chaudière gaz à condensation permet de réduire la facture de chauffage de 30 % au moins, soit une économie de 600 euros par an. En dix ans, les économies vont donc se monter à plus de 6000 euros ! Encore davantage en partant du fait que le prix des énergies ne cesse de progresser. La réduction apportée par les aides de l’état va encore réduire le montant de l’investissement, ce qui diminuera d’autant le nombre d’années à passer avant d’avoir atteint le seuil de rentabilité.