7 février 2023

Viabilisation d’un terrain : les prix, les procédures

Viabilisation d'un terrain : les prix, les procédures
Viabilisation d’un terrain : les prix, les procédures

La viabilisation d’un terrain est le passage imposé pour une construction de maison. Acheter un terrain est une chose, mais même un terrain en zone constructible doit être raccordé aux réseaux d’eau, d’assainissement, d’électricité, de téléphone, voire de gaz si possible.

Dans le cas d’une parcelle en lotissement, tout est en principe prévu par le constructeur. Mais dans le cas de l’achat d’un terrain isolé, la viabilisation est une question très importante à prendre en compte avant l’achat.

Quelles formalités réaliser en mairie

Avant d’acquérir une parcelle, il est conseillé de demander un certificat d’urbanisme en mairie. Le certificat d’urbanisme pourra vous renseigner sur les équipements publics existants ou à venir, et aussi sur le montant des taxes. La viabilisation d’un terrain est soumise à une taxation, qui diffère suivant les communes.

L’étude du certificat d’urbanisme permet de déterminer la distance entre les différents réseaux et le terrain que l’on souhaite acquérir. Ce certificat d’urbanisme pré-opérationnel est délivré gratuitement par la mairie, il faut toutefois communiquer son projet de construction à cette occasion.

Le raccordement d’un terrain au réseau d’eau

L’entreprise chargée de la distribution d’eau dans la commune sera la seule à même de réaliser le raccordement. Il ne sera donc pas possible de faire jouer la concurrence pour réduire le coût de la prestation. Cette demande est à faire en mairie, car la commune aura à charge les travaux de voirie effectués au niveau de la voie publique. Le coût du raccordement de la future maison au réseau d’eau sera à la charge des propriétaires à partir de l’entrée du terrain.

Le raccordement au réseau électrique

95 % du territoire français sont desservis par ERDF, et le raccordement en électricité a donc toutes les chances d’aboutir même si le terrain est assez isolé. La demande de raccordement doit se faire auprès d’ERDF qui gère le réseau électrique en France.

Cette demande sera accompagnée du permis de construire, c’est seulement avec un dossier complet qu’un devis sera réalisé. Après acceptation de ce devis, les travaux seront réalisés avec un délai pouvant aller jusqu’à 6 semaines.

Le prix du raccordement au réseau électrique est une opération qui coûte autour de 1000 euros.

Le raccordement au réseau d’assainissement

Une maison neuve doit impérativement être reliée au réseau d’assainissement pour ses eaux usées, ou bien être raccordée à une solution individuelle de traitement des eaux usées. Les traditionnelles fosses septiques ont été bannies depuis 2012 pour les nouvelles constructions.

On estime qu’il faut compter sur un budget compris entre 3000 et 5000 euros pour raccorder un terrain à un réseau d’assainissement.

Viabiliser un terrain : le gaz

Le prix d’un raccordement au gaz de ville coûte jusqu’à 1000 euros pour une distance inférieure à 30 mètres. Au-delà, les tarifs appliqués sont nettement plus élevés avec une facture qui comptabilise en détail chaque mètre de la tranchée qui aura été creusée.

Ici, même type de démarches que pour le raccordement à l’électricité, avec un devis pour le coût des travaux qui déterminera le budget précis. Un expert devra contrôler l’installation de gaz avant la mise en service.

Le budget complet pour la viabilisation d’un terrain

Nous l’avons vu, le budget à consacrer à la viabilisation d’un terrain n’est pas une somme à prendre à la légère. Acheter un terrain non viabilisé nécessite de prendre du temps supplémentaire pour réaliser les démarches et faire entreprendre les travaux, et cela nécessite aussi un budget conséquent. D’après les différentes étapes que nous venons de voir, il faut prévoir une somme allant de 7000 à 15000 euros suivant les cas.

Plus la distance est élevée entre le terrain et les réseaux, plus le coût sera élevé. Même chose dans le cas d’un grand terrain avec une maison implantée à une grande distance de l’entrée du terrain : ce facteur augmente encore le coût de la viabilisation.

Faire appel à un professionnel de la viabilisation

Les aménageurs lotisseurs sont spécialisés dans la viabilisation de terrains destinés à la construction de maisons neuves. Les lotisseurs prospectent pour rechercher des terrains, et réalisent l’étude de faisabilité de la viabilisation.

Ces professionnels vont gérer les dossiers administratifs et entreprendre toutes les formalités. Le suivi du chantier sera assuré par un maître d’oeuvre, un vrai gage de tranquilité.

Il faut bien compter sur un délai de deux à trois mois pour la procédure de viabilisation d’un terrain, à déclencher dès que le permis de construire est obtenu.